Actualité

Virus vs Bactéries

Fin 2020, aux confins de l’infiniment petit, BOB (BGene Outstanding Bug) est patraque… Côté laboratoire : rien à signaler. Les cultures sont en grande forme, les recherches avancent bien. Changement de saison, besoin de vacances, confinement ? Non, la vérité est ailleurs ! BOB notre super bactérie a été confondue avec un virus ! Eh oui par les temps qui courent, pas simple d’être une entité microscopique pas très jolie !

Chez BGene la résistance s’organise pour défendre l’honneur de BOB ! Qui sont vraiment les virus ? Comment fonctionnent-ils ? Quelles sont les différences avec les bactéries ?! Qui est vraiment le méchant dans l’histoire ?

Episode 1 – Les virus

On trouve des virus chez toutes les espèces animales, chez les végétaux et même chez les bactéries. Heureusement, la plupart du temps ils ne se transmettent pas entre espèces : vous ne risquez pas d’attraper le virus de la mosaïque du concombre…

 

Chez l’homme il existe 200 types de virus pathogènes. Pathogène voulant dire « qui rend malade ». Certains virus sont bénins, comme celui qui provoque des rhinites (un gros rhume), d’autres peuvent intervenir dans le développement de certains cancers (le papillomavirus pour le cancer du col de l’utérus) et d’autres encore provoquer des maladies très graves : SIDA, hépatites ou plus récemment la Covid-19.

Il est tellement petit – de l’ordre du nanomètre – qu’il est invisible même au microscope électronique, ce qui le rend très difficile à observer et à filtrer. Il se compose d’une coque, la « capside », qui renferme un ou plusieurs brins d’ADN ou d’ARN (le code de la maladie). Le tout est parfois suremballé dans une enveloppe appelée « péplos ».

 

Un virus agit comme un parasite. Il est incapable de se reproduire tout seul. Pour se faire, il s’introduit dans une cellule vivante et en détourne le fonctionnement pour se multiplier. Dans les cas les plus graves, le virus en profite aussi pour modifier le comportement et les interactions des autres cellules de la personne atteinte, laissant un bazar tel qu’il peut conduire indirectement à la mort (VIH). Ensuite, la cellule ayant servi à la reproduction du virus est détruite et le virus transforme son hôte en agent contaminant : le malade va transmettre les nouveaux virus via certains fluides corporels comme la salive, la morve ou par les selles. Dans certains cas, une personne peut être porteuse d’un virus sans pour autant développer la maladie ni la transmettre. C’est ce qu’on appelle un porteur sain.

Quid des bactéries ?

Dans le prochaine épisode de notre série Virus vs Bactéries, nous vous proposons d’explorer le monde des bactéries.

[Extrait] Les bactéries et les humains vivent en symbiose depuis des millénaires. Les recherches récentes indiquent que notre corps abriterait autant de bactéries que de cellules, c’est ce qu’on appelle le microbiote [microbiote = ensemble des bactéries hébergées dans un être humain]. Elles se situent principalement au niveau des intestins et de la bouche.

 

Rendez-vous mardi 8 décembre 2020 pour la suite ! [lire l’épisode 2]