Actualités

L’éco-conception par BGene

Alors que le monde traverse une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent, la question du monde d’après s’est posée très rapidement, dès les premières semaines de confinement. Comment (re)placer l’écologie plus largement au cœur de l’économie ? Comment (re)trouver la souveraineté nationale de certains produits manufacturés, de la production de certaines denrées alimentaires ? Quelle place à la (re)localisation sur des marchés mondialisés ?

Des valeurs fondatrices aux enjeux économiques de demain

Depuis 2015, BGene est considérée comme une entreprise innovante par les pôles de compétitivité qui l’accompagnent mais pas seulement pour ses recherches sur les bactéries, aussi pour les valeurs sur lesquelles reposent l’ensemble des décisions de l’entreprise. BGene a mis au cœur de son business model le respect de l’humain et de l’environnement, l’économie circulaire, le développement durable. La vocation de BGene est de mettre à disposition la technologie et la recherche au service de quelque chose de plus grand. Les équipes ne travaillent pas l’innovation pour l’innovation et le gain financier, mais pour un projet ambitieux qui assume pleinement de vouloir participer à sauver le monde.

Pour BGene, l’éco-conception, encore présentée comme un concept innovant et marginal, est une des réponses aux « nouveaux » enjeux majeurs du monde d’après, qui commence maintenant.

Qu’est-ce que l’éco-conception ?

L’éco-conception est une démarche préventive et innovante de fabrication d’un produit – ou d’un service – qui place la préservation de l’environnement comme critère de décision à toutes les étapes du cycle de vie. Un produit éco-conçu intègre une démarche de développement durable, d’écologie, et inclut dans ses procédés de fabrication des ressources renouvelables, exploitées de façon raisonnée. De plus, cette démarche s’inscrit dans une logique d’économie circulaire de réemploi, de recyclage et de réduction des différents circuits de circulation à l’échelle la plus locale possible.

Le cycle de vie standard d’un produit

  • Approvisionnement en matières premières
  • Fabrication du produit
  • Transport
  • Vente
  • Vie du produit
  • Fin de vie du produit
  • Traitement des déchets
  • Recyclage
  • Réinjection dans un circuit de fabrication

De l’approvisionnement à la mise sur le marché, cette approche multi-étapes et multicritères est une démarche écologique. L’objectif global est de réduire l’impact du produit, ou du service, sur l’environnement. L’éco-conception intervient à toutes les étapes directes ou indirectes du cycle de vie : choix des matières premières, fabrication, communication, commercialisation, logistique, traitement des déchets etc.
Le gain écologique est important. En adoptant une démarche de conception éco-responsable, l’impact environnemental d’un produit peut réduire jusqu’à 40% [1].

[1] https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/leco-conception-des-produits | https://www.ademe.fr/expertises/consommer-autrement/passer-a-laction/ameliorer-pratiques/lecoconception

Comment BGene éco-conçoit des ingrédients naturels pour les produits cosmétiques.

BGene éco-conçoit un type de produit bien particulier : des ingrédients naturels à forte valeur ajoutée pour les cosmétiques. Cela peut être des colorants pour les cheveux, des fragrances, des molécules anti-rides… Les produits BGene s’inscrivent à leur tour dans l’éco-conception des produits cosmétiques finis et distribués dans le commerce. BGene s’appuie dans sa démarche sur les recommandations édictées par l’Association Chimie du Végétal (ACDV) dans son guide « Recommandations pratiques pour l’évaluation environnementale des produits chimiques d’origine biosourcée ».

La matière première BGene

BGene utilise comme matière première des co-produits du bois (copeaux de bois résiduels après coupe) provenant de France, auprès de partenaires eux-mêmes impliqués dans des démarches éco-responsables.

Les locaux BGene

Les ingrédients BGene sont développés dans un laboratoire à Grenoble, dans un quartier à proximité de la gare, facilement accessible en transports en commun de toute l’agglomération ou par les voies rapides. Le lieu est une ancienne friche industrielle reconvertie en espace de travail éco-responsable.

L’ensemble des scénarios d’industrialisation incluent à la fois une démarche d’autosuffisance des bâtiments et de création de richesses additionnelles. L’entreprise a la volonté plus globale de revaloriser ses déchets, ainsi que de créer de la valeur financière et de l’emploi en France, plus particulièrement dans le bassin Grenoblois.

Fabrication des ingrédients & gestion des déchets

Avec un labo pensé sur-mesure par ses propres ingénieurs, BGene s’est dotée d’un espace de travail plus ergonomique, pour une écologie humaniste, d’espaces spécifiques de nettoyage du matériel à proximité des salles blanches, mais aussi de façon plus pragmatique des plateaux en verre pour prendre des notes ont remplacé les post-it !
Au cœur même du protocole de recherche, le matériel est pensé pour limiter les déchets : autant que faire se peut, les consommables en plastiques sont remplacés par du matériel durable.
Les bactéries impliquées dans le processus de transformation de la matière première sont elles-mêmes une ressource biologique qui se renouvelle à volonté, moyennant une culture attentionnée par les équipes de BGene.

Vie du produit

Les molécules conçues par BGene ont pour vocation d’être intégrées dans des formulations cosmétiques qui se veulent plus responsables, en intégrant elles-mêmes cette démarche d’éco-conception, qui balance entre ingrédients bio-sourcés et pétrochimie.
Une fois intégrée dans une formulation, les molécules BGene ne constitueront pas en elle-même un déchet puisqu’elles sont destinées à une application cosmétique…

Un exemple concret : BGene et le FUI COLORNAT

Les objectifs de ce projet collaboratif (Sensient Cosmetic technologies, TWB) sont :

  • Eco-concevoir des colorants cosmétiques pour substituer les produits actuels issus de la pétrochimie
  • Créer une chaîne de fabrication respectueuse des normes de protection des personnes et de l’environnement
  • Relocaliser en France la filière de production

BGene, au-delà du produit. La dimension sociale et humaine

Eco-concevoir un produit ou un service est une démarche d’entreprise globale qui implique plus largement toute la chaîne de valeur.
Depuis 2017, BGene travaille en mode agile, et forme en continu les collaborateurs au Process Communication Model. « Il permet de développer la connaissance de soi, la connaissance des autres, et d’optimiser la relation aux autres. Son utilisation permet à l’équipe d’avoir des échanges interpersonnels adaptés et bienveillants pour chaque profil ».

> En savoir plus sur le Process Communication Model

Au-delà de l’écoconception, c’est tout un ensemble de principes et de valeurs qui guident l’équipe BGene et ses partenaires depuis cinq ans. La crise sanitaire actuelle ne fait que renforcer leur conviction du bien-fondé de toutes les démarches entreprises au cours de ces années, et de tous les efforts engagés dans l’évaluation continue. La start-up d’hier est aujourd’hui une entreprise innovante et précurseur, qui peut d’ores et déjà capitaliser et transmettre son expérience sur les leviers qui feront l’économie de demain.
Mais au-delà du business model et des valeurs, ce qui marque aujourd’hui l’esprit des dirigeantes c’est d’avoir réussi à donner du sens et de la valeur au travail. Du sens pour elles-mêmes, en créant une entreprise et une équipe à leur image du monde et de ce qu’elles souhaitent transmettre, mais aussi du sens plus large, pour toutes les générations qui arrivent sur le marché du travail et qui souhaitent faire changer les choses.